Relation incestueuse : inceste entre mère et fils raconté par son père

Régulièrement, Paul livre sa femme a son fils ken, La bite de ken est si énorme que Manon la mère, la veut en elle tres souvent

Ce jour la

Manon est empalée sur la queue de Paul, son corps monte et descend sur le mat noueux de son mari, elle râle a chaque descente .

Ken la queue en erection se masturbe énergiquement en contemplant les amants

Sa mère ne peut de tacher son regard du pieu gigantesque qui est dressé entre les cuisses de son fils.

– Approche, mon chéri maman va te sucer !

Ken offre a la bouche gourmande de sa mère son monstre, elle lèche le gland avant de l’enfourner dans la bouche, elle tète et suce tant bien que mal le mandrin qui déforme sa bouche
-Maman tu es bonnes huumm tu suces comme une vraie pute.!!

Manon s’active sur le manche gorgé de sang, ses lèvres enserrent le gland violacé, elle aspire les perles qui s’échappent du méat .

-Maman je vais jouir !!!

Elle recrache le mandrin et dit

– Prends moi par le cul mon cher éclate maman !!

Elle se plaque contre la poitrine de Paul.

Elle offre a son fils sa croupe, son anus brun ridé est un appel a la sodomie.

Ken s’agenouille et avec ses mains, écarte les fesses de sa mère, il crache sur la rondelle
brune et avec sa langue étale la salive.
La pointe de son appendice lingual penetre le temple le fouille profondement

-Oh c’est trop bon mon chéri, prends moi maintenant je tiens plus !

Il recule legerement et pose son engin contre la petite porte, il saisit les hanche de maman et donne un violent coup de reins

Ouuuuuuuuuuah doucement tu me casses le cul mon chéri !

Il n’entend pas la plainte de sa mère et redonne un autre coup de bélier, le monstre est enfoncé jusqu’a la garde

Manon grimace et grogne,Paul lui encourage son fils

-Vas-y démonte la cette salope ne la ménage pas !!

Ken commence a faire de lents vas et viens puis brusquement, il dé-cule et replonge a fond jusqu’aux couilles sa mere pousse un –

-aaaaaaaah ! de douleur;

Oui comme ça! recommande son père

-Encore,encore tu verras elle va en redemander ta pute de mère !

Ken réitère le mouvement, a chaque fois Manon pousse un cri.

Les deux pilonnent les orifices brûlants de Manon, la vitesse augmente, les coups de boutoirs deviennent de plus en plus violents

De la bouche entre ouverte de Manon, un filet de bave s’echappe des gemissements terribles .

Elle se cabre et hurle

-Ouuiiiiii aaah je jouiiiiiiiis !

Un flot de cyprine gicle de sa chatte sur les couilles de son mari..
Les coups de reins des deux amants ne cessent pas au contraire ils augmentent d’intensité.
Les deux baiseurs se bloquent et remplissent de leur semence épaisse les orifices de Manon qui grogne de plaisir;

Ken se retire du cul, Manon, se des-empale et s’etale sur le sol les bras en croix.

De ses trous encore ouverts s’echappe le surplus de sperme.

Ken saisit le clito gonflé de sa mère entre son pouce et son index, il le presse fortement.
puis le branle énergiquement

Manon geint
-Oui oui mon cheri encore encore!

Maintenant Ken délaisse le clito et enfonce un a un ses doigts dans la chatte gluante.
Les doigts sont enfoncés jusqu’aux la dernières jointures, il pousse en faisant de demi rotations
La main s’enfonce lentement dans la chatte distendue, Manon rale de plaisir

-Vas-y a fond Ken, elle adore etre fistée ta mère !

Les vas et viens sont difficiles, car la main remplit bien la chatte.
Il tourne a l’interieur et accelere les vas et viens

Manon se raidit et bredouille

– ouaaaaaaaaah je vais jouir mon chéri!!

Elle explose de jouissance en hurlant.

ken ferme le poing et continue de ramoner rapidement la chatte
cela a pour effet de refaire jouir sa mere

-Ouuuuah tu me fais mourir mon amour oui oui oui!

Elle a orgasmes sur orgasmes son corps et secoué de spasmes violents,en fin ken retire sa main .
le trou reste beant, Paul saisit une bouteille de bordeaux et l’enfonce le plus loin possible

Il ramone la chatte brutalement, Manon grince des dents et jouit a nouveau Paul retire l’engin et demande a Ken de relever les jambes de Manon;
Il obtempère et maintient les jambes bien relevées.

L’anus et bien apparent Paul y enfonce ses doigts il tourne en poussant, Manon grogne la main lubrifiée par le sperme restant entre entierement dans le temple de Sodome

Il pilonne rageusement sa femme
,Manon a les yeux sont révulsés, de la salive s’echappe a la commissure de ses lèvres, il cesse de la ramoner que lorsqu’elle a jouit encore trois.
enfin il la libere

-Maman tu t’es fait bien démontée hein!

-Oui mon chéri je suis morte de plaisir, je vous aime !