Valériane jeune adulte passe quelques jours de vacances chez son oncle Morgan dans le sud de la France.

Dés son arrivée elle fait la connaissance d’une voisine plus âgée qu’elle, cette femme au prénom de Manon est une avocate de renom, elle cohabite la villa voisine avec son fils Julien un ado de 18 ans qui vient d’avoir son bac.

Cela fait quelques jours que les deux femmes sortent faire les courses et prennent parfois leur repas ensemble, elles sont devenue inséparable.

Morgan est ravit de voir sa nièce s’épanouir et s’amuser au contact de sa copine et de son fils, il les invite a déjeuner.

Ce matin la, Valériane, s’ébat dans la piscine de tonton avec sa nouvelle amie, elles sont tres fusionnelles, elles ne cessent de jouer et rire pour un rien.

Julien lui, est a la cuisine avec Morgan pour preparer le déjeuner.

Les rires fusent dans la piscine, les brasses finissent par les fatiguer.

Elles sortent de l’eau et s’étendent sur une serviette en plein soleil.

Valériane, retire le haut de son maillot de bain et propose a Manon de faire de même.

La femme n’hésite pas et obtempère, ses seins jaillissent et pointent comme deux obus,les tétons au centre de l’aréole se dressent fièrement.

– Oh comme tu as de beaux seins Manon !!

-Je les trouve un peu gros non!!

-Ils sont magnifiques ils sont bien proportionnés pour ton gabarit !!

– Comme j’aimerai avoir les mêmes!! dit Valériane en s’allongeant sur le dos.

-Les tiens ne sont pas mal non plus!!

Manon tend les mains et soupèse les lobs de Valériane, elle les pétrit doucement, les malaxe un petit moment, Valériane ferme les yeux.

Les bouts commencent a se dresser, Manon roule entre ses doigts les tétons,les seins durcissent sous ses doigts,les bouts gonflent.

Manon se racle la gorge et délaisse les seins, elle s’allonge a son tour.

Valériane tourne la tête vers son amie et lui sourit.

-Comme tu as les mains douces, les miennes sont-elles aussi douces!!

Elle s’agenouille prés de Manon et commence a lui faire un petit massage, sa main fine glisse sur la peau délicate, s’attarde sur le ventre plat puis remonte jusqu’à la poitrine, sa main tourne autour des seins, puis s’en empare .
La main un peu maladroite presse doucement les demi-spheres.

La main de Manon se pose sur celle de Valériane et tente de la retenir

-Ce n’est pas bon?? demande Valériane.

Manon ne répond pas et ferme les yeux.

Valériane lui retire délicatement la main de sur la sienne et continue de masser les seins de son amie.
Elle saisit les mamelons et les triture entre ses doigts, les bouts doublent de volume, Manon soupire de plaisir.

Faiblement elle lui dit.

-Non il ne faut pas c’est pas bien !!

Valériane lui sourit et lui répond

-Tu en as envie je les sens !!

-Non non arrêtes je t’en prie!!

La jeune fille pose ses lèvres sur un mamelon.

Manon pousse un faible gémissement .

-Ohhh nooooon il ne faut paaas Vaaaaal !!

Valériane s’evertue a faire dresser les bouts, elle les gobe a tour de rôle, les tète goulûment et les mordille pour faire geindre Manon.

La femme ne se retient plus elle râle de plaisir, ses bouts sont devenus sensibles, a chaque aspiration elle grogne.

Valériane délaisse les seins pour prendre avec force la bouche de son amie,
Les langues se nouent, les salives se mêlent.

Le baiser dure un bon moment, la main de Valériane s’en hardie et descend jusqu’à la taille de Manon, glisse sous l’élastique, atteint l’embouchure des cuisses et trouve la toison soyeuse.

Deux doigts glissent le long de la fente suintante, ils pénètrent lentement le temple en feu et s’enfonce jusqu’à la dernière phalange.
Manon pousse un petit cri étouffé par la bouche de Valériane.

Les visiteurs la fouillent longuement.

Manon ce cabre, repousse la tête de son amante et jouit en grimaçant,sa cyprine coule le long de ses cuisses.
Son maillot de bain est trempé.

Valériane le saisit et le fait glisser sur les longues jambes de Manon,elle le dépose a coté de la serviette.
Manon est entierement nue, elle est la proie de Valériane qui se place entre ses cuisses Elle plaque sa bouche sur le cratère en éruption, et avale le jus qui s’en échappe.

La langue fouille le conduit détrempé, découvre le clito gonflé comme un fruit juteux, la fouilleuse le gobe, elle le suce tellement qu’il est prêt a exploser dans sa bouche.

Manon râle de bonheur, son corps tremble, elle jouit a nouveau en poussant des plaintes de bête blessée.

-Mon dieu tu vas me faire mourir ma chérie !!

Valériane se redresse et sourit a la jouisseuse.

Elle retire son maillot et presente sa chatte rasée a son amante, elle la dévore férocement, elle veut rendre le pareil à son amie.

C’est au tour de Valériane de gémir, ses râles sont tel qu’ils attirent l’attention des deux cuisiniers.
Surpris il écarquillent. les yeux.

– Regarde elles s’envoient en l’air les deux femelles!! dit Morgan

– Oh oui est elle ne se retiennent pas les deux chiennes.!! sur-enrichit Julien.

-Jamais je n’aurai imaginé ma mère se livrer a une autre femme!!

-Tu vois dans la vie il y a beaucoup d’imprévus, il faut faire avec.!!

Les deux hommes ne font aucun bruit et assiste au spectacle.

Valériane change de position elle se place tête bêche sur son amie.

C’est en même temps qu’elles se dévorent la chatte.

Julien, se caresse la queue a travers son short, Morgan n’en reste pas la, la bosse qui déforme son pantalon et énorme, il baisse son pantalon et extirpe de son slip un manche gigantesque, il le branle doucement .
Julien fait de même il a sorti son membre et l’agite,sa main décalotte le gland a chaque descente du poignet.

– Morgan n’y tient plus viens ont va ce les faire!!

Les deux mâles s’avancent la queue a la main.

Morgan place contre la chatte de sa nièce son braquemart, elle n’a même pas relevée la tête trop occupée a lécher son amante..

Il la saisit par les hanches et s’enfonce d’un seul coup jusqu’aux couilles.
Elle grogne son lâcher sa proie.

Le pilonnage est violent, les coups de reins puissants la décolle presque du sol.

Enfin elle relève la tête et râle a chaque enfoncement du pieu.

-Oui oui !! défonce-moi tonton !!qu’elle crie.

Julien la queue tendue, place son engin contre les lèvres de Valériane, elle ouvre la bouche et tète le gland avidement, sa bouche monte et descend sur la hampe gorgée de sang.
L’effet est immédiat Julien décharge dans la bouche de la suceuse,

La semence épaisse s’écoule dans la gorge gourmande qui avale le jus jusqu’à la dernière goutte.

Julien retire son mandrin de la bouche vorace et dit.

-Laisse-moi la Morgan toi prends ma mère!!

Morgan libère la chatte de sa nièce et cède la place au jeunot, qui s’enfonce a fond dans le conduit libre.

Lui, contourne le trio et s’agenouille entre les jambe de Manon, il enfonce son pal le plus loin possible dans le corps brûlant.

Les deux hommes se démènent comme de beaux diables, ils font couiner de plaisir les deux femmes qui ne cessent de geindre.

La cadence s’accélère, les coups de pilons deviennent plus violents, les râles augmentent en intensités.

La premiere a jouir c’est Manon, elle gicle comme une fontaine,ses cris deviennent des râles rauques qui excite son baiseur qui lui donne de amples coups de boutoir.
Il décharge a son tour dans le cratère brûlant en serrant les dents.

Valériane possédée par la jeune queue, couine comme une truie en chaleur.

Julien la défonce comme un pro, elle agite sa croupe et grogne des mots crus.

-Oui mon salaud, casse moi la chatte, fais moi gueuler, vas y plus fort défonce moi !!

Les assauts répétés la font délirer.

-Prenez moi a deux mes cochons, je veux deux queues en moi allez y ne me ménagez pas tonton vieeeeeens !!

Elle explose en inondant de sa cyprine le visage de Manon et les bourses de Julien .

-Ah ma salope tu veux etre prise a deux, alors tu vas etre gâtée!!

A suivre